Bercy modifie sa politique d’assurance-crédit export

La troisième édition de Bercy Financement Export a eu lieu en mars 2017 et ce séminaire s’est soldé par quelques ajustements mis en place pour s’adapter au contexte international actuel. Plusieurs restrictions sont alors prévues. Et cette nouvelle politique d’assurance-crédit export vous concerne que vous ayez une assurance-crédit Coface (Coface qui assurait auparavant la gestion de Bpifrance assurance export) ou auprès d’un autre assureur surtout si vous prévoyez d’étendre vos activités à l’international. Bref, parlons-en !

Bercy Financements Export 2017 en quelques mots

Bercy Financements Export en était à sa 3ème édition et le séminaire s’est déroulé le 03 mars dernier. Cet événements a réuni les professionnels des financements exports en mettant à l’honneur à la fois les exportateurs privés et publics. Plus de 400 représentants de ce secteur ont répondu favorablement à l’invitation des organisateurs.

L’événement a été marqué par des tables rondes, des témoignages et de nombreux échanges. Les tendances et les enjeux du financement export étaient au cœur des différents débats lors de ce grand séminaire à l’issu duquel ont été présentées les nouveautés en termes de soutien financier à l’export et de politique d’assurance-crédit pour l’année 2017.

L'assurance crédit s'ajuste

La conjoncture internationale entraîne quelques restrictions

Les réalités relativement difficiles du secteur économique et financier international ont été mises en évidence durant cette 3ème édition du Bercy Financements Export. En effet, on assiste actuellement à une crise sans précédent des matières premières. De nombreux pays, qu’il s’agisse des pays émergents ou des pays en voix de développement, rencontrent également des difficultés financières importantes.

Suite au surendettement qui prévaut dans les quatre coins du monde, diverses mesures ont été prises pour y faire face. Concernant particulièrement l’assurance-crédit export, le ministère français de l’économie et des finances a décidé de mettre quelques restrictions en place.

Tous les exportateurs doivent s’informer sur ces nouvelles règlementations parce qu’elles régissent les procédures et les mécanismes de soutien public dans le domaine export. Cela inclut évidemment l’assurance-crédit.

Financement international des entreprises : comparaison des cartes 2016 et 2017

Avant la comparaison proprement dite, il faut savoir que la France contribue au financement de nombreux projets dans de nombreux pays émergents. Les aides concernent des programmes touchant directement la vie des populations :

  • Transport

  • Énergie

  • Eau

  • Écologie

  • Etc.

En tout cas, si l’on se réfère aux cartes 2016 et 2017 de la politique d’assurance-crédit, celle de 2017 présente plus de zones jaunes et le nombre de pays en zone verte a donc baissé. Pour rappel, les pays marqués en vert sur ces cartes sont les pays ouverts tandis que les jaunes sont les pays ouverts sous conditions.

Prenons par exemple la Mongolie qui était une zone verte en 2016 et qui est devenue jaune en 2017. C’est aussi le cas de plusieurs pays d’Afrique comme le Gabon, le Congo et l’Angola. Les pays en rouge sur la carte de la politique d’assurance-crédit sont ceux où il n’y a aucune possibilité de prise de garantie. C’est le cas entre autres du Zimbabwe, du Sud Soudan, de la Somalie, de la Syrie ou encore du Yémen et de l’Afghanistan. En tout cas, cliquez ici pour en savoir plus sur la carte 2017.

Les décisions prises lors de l’édition 2017 de Bercy Financements Export ont des impacts réels sur le secteur export. Les entreprises dont les activités sont relatives de près ou de loin avec cette politique d’assurance-crédit export ont donc tout intérêt à s’y intéresser de très près. Maîtrisez mieux ce sujet en vous informant sur le fonctionnement de l’assurance-crédit export.

Leave a Reply