Le salaire d’un kinésithérapeute peut monter à …

Professionnel paramédical, le kinésithérapeute, a pour fonction d’améliorer la mobilité des patients qui ont des problèmes physiques résultant d’une maladie, d’une blessure, d’un handicap ou du vieillissement. Il conçoit et révise notamment les programmes de traitement en utilisant des thérapies comme le massage, les exercices physiques et l’électrothérapie. En plus de traiter les patients, le kinésithérapeute fait la promotion d’un mode de vie sain et prodigue également des conseils sur la façon d’éviter les blessures et de gérer soi-même les maladies à long terme. Ses patients peuvent comprendre des enfants, des personnes âgées, des patients victimes d’un AVC et des personnes souffrant de blessures traumatiques. Mais quel est donc le salaire d’un kinésithérapeute ?

Responsabilités du kinésithérapeute

Le kinésithérapeute traite la douleur de ses patients en ayant recours à des massages et à la gymnastique thérapeutique. Opérant principalement dans le domaine de la rééducation fonctionnelle et motrice, ce spécialiste des articulations et du squelette, traite les troubles psychomoteurs, ainsi que les affections cardiovasculaires, respiratoires et musculo-squelettiques. Il soigne aussi bien les personnes victimes d’accidents et de traumatismes graves, que des affections moins graves comme les entorses, les torticolis et la scoliose.

Il doit diagnostiquer, évaluer et traiter les problèmes physiques. Il élabore et examine des programmes de traitement qui encouragent l’exercice physique et le mouvement par l’utilisation d’une gamme de techniques, comme les ultrasons, le drainage lymphatique et les séances en piscines. Il est parfois amené à impliquer les parents et les soignants dans le traitement, l’examen et la réadaptation des patients. De même, il éduque les patients et leurs soignants sur la façon de prévenir et d’améliorer les problèmes somatiques.

Le kinésithérapeute rédige des notes, ainsi que des rapports sur les patients et recueille des statistiques. Il assure aussi la liaison avec d’autres professionnels de la santé, comme les omnipraticiens, les ergothérapeutes et les travailleurs sociaux, afin d’échanger de l’information sur les antécédents et les progrès des patients. Il oriente également les patients nécessitant d’autres soins médicaux. Afin d’être efficace, il doit se tenir au courant des nouvelles techniques et technologies disponibles pour traiter les patients. Il est légalement responsable des personnes qu’il prend en charge.

La plupart des actes du kinésithérapeute s’effectue sur prescription médicale, mais nombreux sont les kinés qui dispensent des soins en dehors de ce cadre. Les soins proposés dans ce cas comprennent des séances de relaxation et de remise en forme. Cette catégorie de kinésithérapeute fait appel à des accessoires et à des techniques comme la luminothérapie (infrarouges), l’hydrothérapie et les bains de boue.

Kinésithérapeute en action

Compétences requises pour exercer en tant que kinésithérapeute

D’excellentes capacités de communication sont indispensables pour établir un rapport avec les patients et leurs familles. Le kinésithérapeute doit être à l’aise dans le travail en équipe pour collaborer avec d’autres professionnels de la santé, tels que les médecins, les infirmières et les travailleurs sociaux. Il doit avoir la capacité de résoudre de problèmes et agir avec tolérance, patience, sensibilité et tact. Des compétences organisationnelles et administratives sont aussi nécessaires, de même qu’une attitude ferme mais encourageante et empathique. Il doit aussi se soucier véritablement du bien-être et de la santé des patients.

Un réel intérêt pour l’anatomie et la physiologie est un atout, de même que la capacité de travailler sous pression et de gérer efficacement son temps. Une bonne santé physique et bonne forme physique sont également requis, car ce métier est plutôt exigeant sur le plan physique.

Exigences du métier de kinésithérapeute

Les kinésithérapeutes sont chargés de fournir une thérapie physique aux patients au nom de leur organisation. Ils réalisent différentes thérapies telles que des programmes d’exercices et des manipulations articulaires pour aider à guérir les symptômes corporels et améliorer la qualité de vie des patients. Les kinésithérapeutes interagissent avec les patients pour connaître leurs problèmes et leurs préoccupations, élaborer un plan de traitement et effectuer un suivi pour voir comment le plan de traitement fonctionne. Certaines de leurs principales responsabilités comprennent la mise en place d’exercices qui abordent les questions de coordination, de posture et de force, ainsi que l’utilisation de leurs mains et d’outils pour atténuer les problèmes physiques.

Les kinésithérapeutes communiquent régulièrement avec les familles des patients, les conseillers et d’autres fournisseurs de thérapie. Ces professionnels travaillent dans un environnement de soins de santé et doivent suivre des règles strictes en matière de sécurité et de confidentialité afin de respecter la vie privée et l’intimité des patients. Les physiothérapeutes doivent avoir une bonne compréhension des techniques qu’ils appliquent pour éliminer la douleur et l’inconfort chez les patients, et ils doivent bien travailler avec d’autres physiothérapeutes en équipe et de leur propre chef avec un minimum de supervision. Ils doivent être capables de se tenir debout pendant plusieurs heures d’affilée et avoir d’excellentes aptitudes pour le soin des patients.

Structures employant des kinésithérapeutes

Le kinésithérapeute peut travailler dans les services de soins aux personnes âgées, de soins intensifs et de santé mentale. D’autres peuvent opérer dans la santé au travail, les services de consultations externes, ainsi que les départements d’orthopédie et de pédiatrie.

Ce spécialiste peut travailler dans la communauté, pour les autorités locales ou le secteur privé. Il peut ainsi servir les hôpitaux privés et les cliniques, les écoles et centres pour enfants, ainsi que les maisons de soins infirmiers. Les organismes de bienfaisance et les ONG, en particulier ceux qui offrent des services aux personnes handicapées peuvent aussi embaucher des kinésithérapeutes.

Le kinésithérapeute peut aussi travailler dans des cliniques de sport, des clubs sportifs professionnels, des gymnases et des centres de loisirs. On en retrouve également dans l’armée. Nombreux sont les kinésithérapeutes qui s’installent à leur compte. Ils créent une entreprise individuelle sous la forme fiscale BNC (bénéfices non commerciaux).

Salaire moyen des kinésithérapeutes

Formation

L’accès à l’emploi de kinésithérapeute requiert un Diplôme d’État de kinésithérapeute. Ce diplôme de niveau BAC+4, se prépare dans les Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK), qui sont au nombre de 42 en France. Le niveau requis pour y entrer est le BAC. Les candidats sont sélectionnés par voie de concours et celui-ci est très sélectif. Certains instituts exigent que les postulants fassent une année préparatoire. Le programme de 3300 heures est constitué de cours magistraux et de travaux pratiques. Chaque apprenant doit effectuer au minimum 1480 heures de stage auprès d’un kinésithérapeute confirmé.

Les étudiants sont initiés à des disciplines comme la psycho-sociologie, la physiologie humaine et l’anatomie humaine. Ils apprennent aussi des notions comme la réadaptation et la rééducation dans des domaines aussi variés comme la rhumatologie, la neurologie, orthopédie et la traumatologie. Cette formation s’étend aussi aux pathologies respiratoires et cardio-vasculaires. Après le diplôme, ils peuvent se spécialiser en gériatrie, en pédiatrie, en sport ou en pathologies respiratoires. Le Diplôme d’État de kinésithérapeute est actuellement équivalent à une licence universitaire. Une reforme à venir projette d’en faire l’équivalent du Master 1.

Perspective de carrière

Comme dit précédemment, le kinésithérapeute peut se spécialiser dans différents domaines et espérer un salaire un peu plus élevé. Le sport est l’une des spécialités les plus prisées. Viennent ensuite les soins aux personnes âgées et les pathologies respiratoires. Ceux qui le désirent peuvent poursuivre leurs études en s’inscrivant dans des facultés de chiropraxie ou d’ostéopathie.

Les kinésithérapeutes, qui choisissent d’exercer dans les hôpitaux publics, peuvent présenter différents concours professionnels et avoir accès à des grades plus élevés. Ils peuvent ainsi être nommés à des postes comme ceux de directeur de soins et chef de service.

Quel est le salaire d’un kinésithérapeute ?

Dans le secteur privé, le salaire net moyen d’un kinésithérapeute est de 2800 euros. Dans le secteur public, il tourne autour de 1500 €. Les kinés installés à leur propre compte ont un chiffre d’affaire moyen de 70.000 euros. Ils doivent cependant faire face à un certain nombre de prélèvements et de charges fiscales. Au cas où le kinésithérapeute dispose d’un assistant ou d’un collaborateur, il faudra amputer 25% de cette somme. Il devra aussi s’acquitter de charges sociales à hauteur de 13%. Il faudra prévoir 7% de frais de transport et 4% d’impôts.

Les autres frais comme le matériel et la facture de téléphone prennent accaparent généralement 10% de ce montant. Ces professionnels peuvent donc espérer un salaire mensuel de 2500 €. Les plus actifs peuvent cependant atteindre 5000 euros nets par mois. Ce salaire est cependant à mettre en relation avec des réalités comme l’absence de congés payés et un volume horaire généralement supérieur à celui d’autres professions.

Kinésithérapeute : un métier gratifiant

Le travail de kinésithérapeute peut être physiquement exigeant, avec des charges de travail très grandes. Bien que les problèmes des patients puissent être complexes, la physiothérapie est le plus souvent un travail très gratifiant. La plupart trouvent cet emploi agréable, et clament des niveaux élevés de satisfaction au travail.

Travaillant au contact des clients et partageant très souvent leurs peines et leurs joies, les kinésithérapeutes exercent une activité qui requiert un profond amour pour son prochain. Au cours des séances de rééducation, ils doivent galvaniser des personnes qui n’attendent plus rien de la vie après des traumatismes physiques. Le salaire qu’ils perçoivent n’est rien en comparaison des immenses services qu’ils rendent aux individus et à la société.

Leave a Reply