Argent de poche : combien donner à son enfant et à quel âge ?

Tous les enfants aiment recevoir de l’argent de poche. Tout d’abord, parce que ça leur permet de s’acheter ce qu’ils veulent avec un peu d’argent et d’échapper un peu au contrôle parental. Cela a du bon. Mais pas uniquement pour les enfants… Pour les adultes également ! En effet, donner de l’argent de poche à son enfant permet de le responsabiliser et de lui apprendre dès le plus jeune âge à gérer son argent. Mais combien faut-il donner exactement? Et à quel âge ? Quels sont les bon conseils et ce que font nos voisins européens ? Voici quelques conseils à mettre en pratique lorsque vous commencer à donner de l’argent de poche à votre enfant.

Argent de poche, dans quel but ?

Quand on donne de l’argent à un enfant, c’est principalement parce que l’idée a fait son chemin dans la tête des parents. Ce n’est, en général, pas l’enfant qui y pense en premier. Or, si cette pensée vient à l’esprit, elle vient forcément avec une raison. Quelle est-elle ? Voilà la première question à laquelle il convient de répondre…

L’argent de poche peut servir à affranchir les enfants d’une certaine emprise familiale et leur donner plus de libertés. C’est salutaire, mais pas à n’importe quel âge. En effet, les tout-petits n’ont pas besoin d’argent de poche et doivent continuer à rester dans le giron des parents.

Au contraire, un enfant qui va dans l’enseignement fondamental peut avoir envie / besoin d’argent de poche pour se faire plaisir. Quelques bonbons après l’école ou autre. Cela n’a jamais fait de tort à personne. Quand vient l’adolescence, l’argent de poche devient une nécessité pour l’enfant, car il a réellement besoin d’avoir se vie privée et donc des dépenses « secrètes. »

Cela dit, quand on parle d’argent de poche, il y a plusieurs produits financiers. C’est aussi un aspect à étudier… un produit d’épargne est très intéressant afin de fournir à l’enfant une somme lors de sa majorité ou à une date précise.

Voici quelques lignes directrices sur lesquelles vous pouvez réfléchir :

  • Déterminez la somme d’argent de poche que vous donnez par semaine et arrêtez un moment précis pour donner ce montant.
  • Que doit faire un enfant avec son argent de poche. Suivant ce qui lui est demandé, le montant variera, parfois fortement. Il faut donc le calculer en conséquence.
  • Donnez un montant fixe, avec lequel les enfants peuvent faire ce qu’ils veulent.
  • N’oubliez pas que donner, c’est donner. Dans l’absolu, vous donnez carte blanche à votre enfant pour l’utiliser. Il est donc important, si vous lui donnez des obligations supplémentaires, de bien les lui expliquer afin qu’il comprenne à quoi sert cette somme.
  • Faire des erreurs est autorisé, après tout, c’est un apprentissage.
Epargner

Combien d’argent de poche faut-il donner et à quel âge ?

Combien faut-il donner aux tout-petits ?

Les enfants en (très) bas âge n’ont pas besoin d’argent de poche. Il ne connaissent d’ailleurs pas le concept et appréhende la vie autrement.

Pour eux, tout arrive sur la table et tout se reçoit. Les enfants n’ont pas encore intégré le concept d’achat / vente et ne peuvent pas comprendre la complexité des échanges commerciaux. Ce n’est pas sans raison qu’ils pleurent lorsqu’on leur dit « non » quand ils veulent quelque chose au magasin.

En effet, ils voient le refus de leurs parents, mais ne comprenne pas qu’on ne peut pas tout acheter tout le temps ou que des choses dont ils ont envie coûtent très cher.

En bref, il ne sert à rien de leur donner de l’argent de poche dont ils ne sauront pas quoi faire.

De plus, lorsqu’un enfant n’est aps encore en âge d’être scolarisé, il n’a pas non plus appris à compter. Et il sait encore moins planifier.

Conclusion, il ne peut pas avoir une bonne estimation de la valeur de l’argent. Pour lui, tout ce dont il a envie coûte la même chose. Car il en a envie tout aussi fort. Un bonbon coûte donc aussi cher qu’un jouet…

Ainsi, mieux vaut-il ne pas leur donner d’argent, quitte à leur payer quelque chose de temps à autre.

Mais cela ne doit pas vous empêcher de prévoir l’avenir. Et si des grands-parents ou autres veulent donner de l’argent, il est tout à fait possible d’ouvrir un compte épargne pour le futur.

Combien faut-il donner aux 6 à 10 ans ?

Quand un enfant entre en CP, il entre à l’école. C’est sa première classe et il est confronté à un autre univers. Il côtoie d’autres enfants et commence à se préoccuper de l’argent. Cette introduction dans le monde réel le coupe un peu de la bulle protectrice dans laquelle il était. Et de cela résulte le fait qu’il comprend le principe d’argent. Et ils reconnaissent les pièces de monnaie et la valeur qui leur est attachée (celle qui vaut beaucoup et celle qui vaut moins).

Cela en fait un bon âge pour commencer à donner de l’argent de poche à son enfant. Sans pour autant exagérer sur les montants donnés. Car à cet âge-là, les besoins sont limités et à part un paquet de bonbon, un enfant n’a pas grand chose à acheter. La responsabilisation à travers l’argent de poche ne vient que plus tard.

Ici, l’argent de poche leur permet de se faire plaisir. D’ailleurs, il ne faut pas conditionner l’argent de poche à une obligation aux enfants en bas âge. Le don d’argent, car c’est de cela qu’il s’agit, est ici une manière de lui apprendre l’argent de manière ludique en lui donnant un premier aperçu.

Durant ces premières années, l’argent de poche est donc une bonne manière d’exercer votre enfant et de lui apprendre à payer, mais aussi à planifier et épargner pour plus tard. Par exemple, s’il n’achète pas de bonbons le lundi, ou dès le premier jour, il pourra en acheter le mercredi ou le jeudi. C’est le concept d’épargne.

1 ou 2 euros en argent de poche par semaine

Combien faut-il donner aux adolescents ?

Puis vient l’adolescence. L’âge ingrat.

Lorsqu’un enfant passe à l’adolescent, il grandit et son besoin de liberté devient plus grand. Surtout, il ne veut plus être confronté à ses parents à chaque fois qu’il veut quelque chose. L’argent de poche est donc une nécessité pour pouvoir garantir son jardin secret, et donc développer sa personnalité propre.

Et comme il devient plus indépendant, il a besoin de plus d’argent. Les sommes sont donc plus importantes. Et l’augmentation de la somme allouée hebdomadairement ou mensuellement est logique. D’ailleurs, une augmentation peut se faire avec une passation de responsabilité. A partir d’un certain âge, on peut donner de l’argent et demander à l’enfant de se débrouiller tout seul par rapport à certaines obligations.

Ce qu’on donne doit donc être lié à ce qu’on lui demande. Par exemple, payer lui-même les cadeaux d’anniversaire des autres, acheter son sandwich à midi au collège, etc.

Pour un adolescent, dépasser les 10 euros d'argent de poche

Tableaux récapitulatifs

Il est vrai qu’il est difficile de savoir combien donner à un enfant quand on a pas de mesure précise. De manière générale, la plupart des pays européens se trouvent dans la même moyenne. Preuve que les parents ont une idée assez précise de ce qu’ils donnent à leurs enfants. Et même si des disparités existent entre certains enfants et qu’elles sont parfois très grandes, cela signifie peut-être aussi que les enfant sont plus de responsabilités. Le tableau suivant reprend les sommes allouées par les parents à leurs enfants par tranche d’âge et par pays. Les montants sont calculés en euros par semaine.

  France Italie Espagne Autriche Allemagne Belgique
< 5 ans 2 5 1 2,25 1 2
5-10 ans 5 5 5 3,50 4 2,25
10-15 ans 10 10 10 9,75 10 10
> 15 ans 20 30 20 35,25 20 20

Source : ING International Survey 2014

Comme on peut le constater, les montants sont très similaires : 1-2 € avant 5 ans, 5-10 euros jusqu’à 15 ans et 20-30 € ensuite.

A titre d’information, ce tableau reprend 6 pays qui représentent près de 275 millions de personnes parmi la population européenne. C’est donc un excellent aperçu de la moyenne générale.

Le second tableau ci-dessous reprend les montants conseillés par le Nibud, Institut National Hollandais pour le Budget, en fonction de l’âge. Les montants sont toujours en euros et calculés par semaine.

Âge Montant (€/sem.)
5 ans 0,50 €/sem
6 ans 1 – 2 €/sem
7 ans 1 – 2 €/sem
8 ans 1 – 2 €/sem
9 ans 1,20 – 2 €/sem
10 ans 1,70 – 2 €/sem
11 ans 2 – 2,30 €/sem

Source : Enquête du Nibud sur les enfants – 2013

Quelle responsabilités donner à un adolescence en même temps que son argent de poche ?

 Aux Pays-Bas, l’Institut du Budget conseille aux parents de donner à leur enfant une somme dédiée dès 12 ans. Ainsi que de lier cette somme à des besoins propres aux adolescents.

En effet, chaque enfant à ses propres goûts. Et chaque parent sait qu’un enfant a rarement les mêmes goûts que ses parents. Le développement de ces goûts se fait principalement à l’adolescence quand la personnalité propre se forme. C’est le moment où les enfants commencent à avoir des préférences et remettent en question les choix de leurs parents.

Il est donc intéressant de proposer à l’enfant une somme plus importante chaque mois, mais de lui rajouter une responsabilité en contrepartie. Ainsi, il sera responsable des achats vestimentaires qui le concernent.

Cela dit, on ne peut pas tout confier à un enfant et bien souvent, les parents continuent de payer pour certains vêtements. Par exemple, l’enfant paient pour ses sous-vêtements, ses t-shirts, ses chemises, mais les parents paient pour les chaussures, le manteau d’hiver ou le matériel sportif.

Comment donner de l’argent de poche à ses enfants ?

Tous les experts le diront : il est conseillé de fixer une date pour donner l’argent de poche. Fixer un jour et une heure permet à l’enfant de s’habituer à avoir une somme pour une période donnée. Somme toute, nous adultes, recevront un salaire mensuellement et il tombe également à date fixe. Cela permet de mieux prévoir son budget.

Cela dit, il est possible de donner de l’argent de poche de diverses manières, c’est-à-dire en cash ou sur un compte bancaire.

Pour un jeune enfant, il faut toujours privilégier l’argent liquide. Avec du cash, il est plus facile d’expliquer l’interaction entre les pièces et combien il est censé récupérer. Le côté dématérialisé du compte bancaire est plus difficile à appréhender pour lui et ne lui permet pas nécessairement de comprendre l’entièreté du mécanisme.

Cela dit, expliquer le fonctionnement d’une carte de débit est très utile aussi dans un monde en mutation vers l’électronique. Mais outre le fonctionnement, il faut expliquer la réalité physique derrière en montrant les sommes débitées après un achat. Ainsi, votre enfant ne verra pas un distributeur de billet comme une source inépuisable de billets.

Au plus votre enfant grandit, au plus il est probable qu’il ait un compte et donc une carte. Et les avantages sont multiples. Ainsi :

  • il ne peut pas perdre son argent
  • ce qu’il dépense se voit, pour lui et pour vous
  • il n’a jamais de liquide sur lui quand il se promène

Outre la carte de débit habituel, il est possible de donner une carte de crédit à ses enfants. De manière typique, une carte de crédit dispose d’une réserve d’argent que vous pouvez confier à votre enfant. Et pour les parents qui n’aiment pas les cartes de crédits ou n’ont pas assez confiance en leur enfant, il existe aussi des cartes de crédit prépayées. Les parents versent de l’argent et l’enfant ne peut dépasser la somme allouée.

Casser la tirelire

L’alternative à l’argent de poche : le produit d’épargne

Quand les enfants sont trop jeunes ou qu’ils n’ont pas encore besoin d’argent de poche, vous pouvez créer une réserve d’argent sur un compte épargne à votre nom. Cela a des avantages :

  • l’épargne se fait à votre rythme (quand et combien vous souhaitez)
  • les sommes sont disponibles puisque le compte est à votre nom

mais aussi des inconvénients

  • peu de rendement
  • problèmes en cas de divorce

Pour éviter cela, il est possible de passer par un compte au nom de l’enfant. Alors :

  • l’épargne se fait à votre rythme (quand et combien vous souhaitez)
  • les intérêts sont plus élevés
  • l’enfant est responsabilisé
  • le montant est propriété de l’enfant

Mais :

  • il est impossible de récupérer les sommes versées
  • et l’enfant n’y a pas droit avant sa majorité

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.