Comment fonctionne un compte à terme ?

Dans la famille des comptes de dépôt à terme, le compte à terme est un placement financier à court ou moyen terme. Il s’agit d’un placement qui présente l’avantage d’avoir une durée de blocage fixé préalablement ainsi qu’une rémunération déterminée à l’avance. Outre le taux de rémunération qui varie d’une banque à l’autre, le fonctionnement du compte à terme nécessite quelques connaissances dans le domaine de l’épargne.

Qu’est-ce qu’un compte à terme ?

Le compte à terme est en quelque sorte un prêt accordé à une banque par un particulier. Ce prêt d’argent est soumis à une limitation de durée fixe ou variable, ainsi qu’à un taux d’intérêt convenu d’avance. La détention d’un compte à terme permet donc au particulier prêteur de recevoir une rémunération importante, selon les conditions qu’il a choisies lors de l’ouverture du compte. Avec une durée convenue à l’avance, le compte à terme peut être détenu pendant une durée d’un moins minimum jusqu’à dix ans.

La rémunération est quant à elle choisie librement par chaque banque depuis le 1er janvier 1990, mais elle doit être fixée de façon contractuelle entre l’épargnant et l’établissement.

compte à terme

Le taux d’un compte à terme

D’une manière générale, les établissements bancaires français proposent deux types de comptes à terme. Le fonctionnement du compte à terme est sensiblement le même pour les deux familles de comptes, mais les modalités sont très différentes en ce qui concerne le taux d’intérêt :

  • le compte à terme classique est assorti d’un taux fixe, qui ne change pas pendant toute la durée du prêt ;
  • le compte à terme à taux progressif permet une révision du taux d’intérêt, qui doit être recalculé à chaque échéance selon les conditions en vigueur dans la banque choisie.

Le principe de fonctionnement du compte à terme

Le principe du compte à terme est simple : le particulier prête de l’argent à sa banque pour une période fixée au préalable, puis celle-ci place la somme sur le marché interbancaire. Pour dégager une marge sur ce produit, la banque proposera un taux légèrement inférieur au taux du marché interbancaire (comme Euribor ou Eonia). La marge bénéficiaire de la banque varie de 10 à 50 points de base, 100 points de base valant 1%.

Les conditions de versement

Le versement des liquidités ne se fait qu’une seule fois, au moment où le particulier décide ouvrir un compte à terme. Ainsi, le prêteur ne peut réapprovisionner son compte après la souscription, tout comme lui ne peut y soutirer de l’argent avant le terme du contrat.

Les particularités du compte à terme

Depuis octobre 2010, en cas de faillite de sa banque, le détenteur d’un compte à terme bénéficie de la garantie légale des dépôts, à hauteur de 100 000 euros par client, tous comptes confondus.

En ce qui concerne le versement, il n’y a généralement pas de plafond de dépôt. Cependant, s’il y en a, le plafond doit être à la hauteur de plusieurs centaines de milliers d’euros. De plus, chaque particulier peut souscrire plusieurs comptes à termes, auprès d’une même banque ou encore dans différents établissements.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.