Coronavirus et immobilier : à quoi s’attendre ?

Le confinement a été une période difficile pour le secteur immobilier. Pendant plus de deux mois, les transactions immobilières ont été rendues presque impossibles, mais maintenant que le confinement est terminé, quelles vont être les nouvelles tendances du marché ? Y aura-t-il une répercussion sur le prix des biens immobiliers en France ?

Le maintien des projets immobiliers

Selon la dernière étude publiée par le promoteur Capelli, 70 % des acheteurs potentiels restent confiants malgré la crise du coronavirus. 63 % des Français avaient en tête un projet immobilier avant la crise du confinement. Ce chiffre a été légèrement revu à la baisse pour atteindre 57 %. Néanmoins, des changements de comportement sont envisagés au cours des prochains mois. Face à cette nouvelle demande, de nouvelles offres d’emploi d’expert dans l’immobilier fleurissent dans les nombreuses agences immobilières françaises.

Un rapprochement de la nature

Parmi les nombreuses observations des experts, une tendance se dégage ; celle de profiter d’un environnement beaucoup plus calme et beaucoup plus proche de la nature. Pour un Français sur trois, c’est un critère pertinent et l’étude réalisée par le promoteur Capelli indique que seulement 17 % des Français ne pensent plus que la localisation de leur bien immobilier soit importante vis-à-vis de leur travail.

C’est la répercussion directe du confinement où de très nombreuses personnes ont souffert d’un bien immobilier sans un espace extérieur. L’envie d’un jardin s’est donc accrue au cours de cette période.

Immobilier

L’explosion du marché locatif

La location saisonnière est davantage prisée par de très nombreux Français. Du fait des restrictions de déplacement et des nombreuses contraintes liées au confinement, les Français se tournent de plus en plus vers une location saisonnière pour leurs vacances d’été.

Sans surprise, les maisons avec un espace extérieur seront davantage privilégiées. Plutôt que de partir à l’étranger, bon nombre de Français vont visiter l’Hexagone en se tournant vers ce type de location.

La dématérialisation des visites se poursuit

Bien que le contact client soit toujours à privilégier, la multiplication des visites virtuelles est une véritable tendance chez de très nombreux professionnels du secteur. La digitalisation des visites a été nécessaire pour répondre aux différents critères de confinement. Bien que cette tendance soit déjà émergente avant le confinement, elle n’a cessé de se renforcer pour correspondre aujourd’hui à 25 % des offres de visite. Mais ce chiffre pourrait continuer de grandir selon de nombreuses estimations.

L’impact sur les tarifs de l’immobilier

Selon le baromètre publié par Meilleurs Agents, une chute des prix de l’ordre de 10 % est à envisager selon les différentes communes. Les banques devraient également durcir leurs conditions d’accès à un prêt. Mais pour le moment, il ne s’agit que de spéculations et il faudra attendre surtout la rentrée de septembre pour qu’une véritable tendance se dégage.

La répercussion sur les prix immobiliers

Sans surprise, les banques vont durcir les conditions d’accès après la crise qui a frappé l’Hexagone. Cependant, cette méfiance peut être assouplie grâce à la banque centrale européenne si celle-ci décide de maintenir les taux directeurs à un niveau toujours aussi bas.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.