Cours du blé : comment ça fonctionne ?

Le blé est un aliment de base de moult ménages en France et dans le monde. Son prix varie sensiblement d’une période à une autre. La raison est tout simple : de nombreux facteurs affectent le cours du blé. Ce sont notamment le climat, les rendements, le cours du pétrole, les prix décalés et les importations. Outre l’augmentation progressive et constante de la demande mondiale de blé, ces moteurs du marché influent sur les cours mondiaux et, en fin de compte, sur la sécurité alimentaire.

Quels sont les facteurs qui affectent le cours du blé ?

Par cours du blé, il faut entendre le prix du blé. Les prix du blé sont déterminés par l’interaction de l’offre et de la demande. L’offre et la demande de blé sont historiquement influencées par les politiques agricoles des gouvernements. Il existe plusieurs autres variables qui affectent les cours du blé et des autres céréales. Il s’agit notamment des coûts de transport, des variantes géographiques et des frais de stockage.

Cours du blé
Le blé est une denrée clé en termes de superficie et de valeur marchande.

Par exemple, les agriculteurs vendent la majeure partie de leurs céréales au moment de la récolte, de sorte que les prix au comptant diminueront au cours de cette période. Cependant, cela n’affecte pas les prix à terme du blé. Au printemps, pendant la saison des semis, l’offre est plus faible. Donc les prix au comptant sont plus élevés. Encore une fois, le prix à terme n’est pas affecté.

Quel est l’effet des contrats à terme sur le cours des céréales ?

Les agriculteurs veulent vendre leurs céréales au prix le plus rentable. Les contrats à terme sont négociés via une bourse de marchandises. Les spécifications du contrat sont les mêmes pour le blé, le maïs et le soja, et toutes ces céréales reçoivent une note pour le type et la qualité.

Il est important de tenir compte des deux composantes pour la compréhension des cours du marché des céréales. Les agriculteurs suivent les prix de base pour déterminer les meilleurs moments et lieux de commercialisation de leurs céréales.

Qu’est-ce qui fait fluctuer les cours du blé ?

Les cours de base des céréales peuvent augmenter ou diminuer, comme pour n’importe quel produit. Lorsque le prix de base entre en territoire positif, il se renforce. Lorsque le prix de base devient négatif, il s’affaiblit. Le premier survient lorsque les prix au comptant augmentent selon les contrats à terme,m. Le second, lui, implique une baisse des prix au comptant selon les contrats à terme.

Lorsque la base se renforce, cela indique soit une forte demande locale soit une offre locale insuffisante. Lorsque la base s’affaiblit, cela signifie que la demande locale n’est pas forte ou qu’il y a une offre excédentaire. Sur le marché des céréales, le renforcement et l’affaiblissement des cours peuvent changer rapidement.

Quel est l’effet des cours du pétrole sur le cours du blé ?

Le pétrole est un autre facteur qui affecte les prix des produits agricoles. Le marché pétrolier affecte les prix du blé à la fois directement, par les intrants de production, et indirectement, par la demande de biocarburants et les effets de substitution qui en résultent. Les prix des engrais, des machines agricoles et des transports sont tous affectés par le prix du pétrole brut, qui influe sur les coûts de production du blé.

Les biocarburants peuvent également affecter les prix du blé car, avec les prix élevés du pétrole, la demande de biocarburants augmente et les intrants agricoles tels que les terres sont dédiés à la plantation de cultures énergétiques telles que le maïs au lieu du blé. Cette utilisation concurrente des terres diminue ainsi la production de blé, ce qui peut expliquer une partie de la volatilité et des pressions à la hausse sur les prix du blé.

Outre la dynamique du marché, la politique énergétique est en mutation. Par exemple, l’Union européenne, les États-Unis et d’autres pays dotés de vastes secteurs agricoles ont encouragé les biocarburants en instituant des subventions à la production et des quotas de carburants renouvelables, ce qui a accru la demande de cultures d’intrants de biocarburants.

Quel est le rôle des facteurs économiques mondiaux sur les cours du blé ?

Plusieurs années de sécheresse, notamment en Europe en 2006, en Amérique du Nord en 2006-2007 et une grave sécheresse en Australie de 2006 à 2008, ont fait chuter les stocks de blé à des niveaux critiques. Ceci, couplé à la hausse de la demande de biocarburants, a contribué à des prix record au niveau des céréales

Bien qu’ils ne soient pas directement liés au marché du blé, les événements mondiaux des trois dernières décennies peuvent avoir faussé les marchés. Au début des années 80, la récession économique aux États-Unis, les niveaux de chômage dans d’autres pays, les chocs des prix de l’énergie et les politiques monétaires correspondantes ont pu être des causes possibles de variations des prix du blé.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.