Est-ce une bonne idée d’investir en loi Pinel à Rennes en 2019 ?

La loi Pinel est un dispositif mis en place en 2015 dans le code général des impôts. Il permet aux particuliers d’investir dans l’immobilier locatif neuf (une autre réforme législative concerne la rénovation des logements anciens) en leur accordant des avantages fiscaux. En quelques années, ce système a profité à de nombreux propriétaires et il continue d’attirer beaucoup de monde. L’année 2019 offre une conjoncture particulièrement favorable en Bretagne et particulièrement à Rennes.

Tirer des revenus à court terme

La loi Pinel offre la possibilité de récupérer une partie de son investissement par l’intermédiaire d’une réduction d’impôts sur le revenu allant de 12 à 21 % selon les cas. Pour certains, il s’agit d’économiser près de 6000 euros par an. Cela permet de rentabiliser les mensualités du prêt d’achat et de profiter de ses loyers. Ce dispositif offre donc la possibilité de tirer des revenus de son investissement à court terme.

On peut investir dans la limite de deux biens ne dépassant pas une valeur totale cumulée de 300 000 euros, pour un prix au mètre carré de 5500 euros au maximum. Les logements doivent être loués pour une durée de 6, 9 ou bien 12 ans. Les appartements ou les maisons peuvent être désormais loués à des membres de la famille de l’acheteur. Par exemple, beaucoup décident de réaliser cet investissement au moment de l’entrée des enfants dans l’enseignement supérieur pour se constituer du patrimoine tout en réalisant des économies de loyer.

Rennes, place de la République

Une demande assez forte

Dans certaines zones éligibles à la construction de logements neufs en loi Pinel à Rennes, la demande est très forte. Généralement, ce sont les projets qui se développent dans les centres-ville, en périphérie des grandes et des moyennes agglomérations et aussi aux abords des universités ou des zones industrielles et commerciales. Généralement, les logements ne présentent pas de difficultés à la location.

Malheureusement, depuis le 15 mars 2019, les communes situées en zone B2 et C ne sont plus éligibles au dispositif. En effet, les députés avaient accepté un report du maintien jusqu’à cette date. En Bretagne par exemple, la ville de Brest risque de souffrir de cette décision et les investisseurs se tournent vers des villes comme Rennes par exemple.

Des taux d’emprunt favorables

Depuis quelques mois, les taux sont particulièrement bas, cela permet d’emprunter à moindres frais. En cela, 2019 continuera d’être une bonne année. Du moins, c’est la tendance que les statistiques immobilières tendent à indiquer actuellement. C’est une bonne nouvelle pour ceux qui ont des revenus assez moyens.

En effet, en passant par certains professionnels et notamment les cabinets spécialisés dans la gestion du patrimoine, on a la possibilité d’emprunter sans apport, ce qui est une opportunité assez rare de nos jours.

Des facilités de gestion

L’investissement en loi Pinel permet aussi à de nombreux particuliers de gérer leurs biens en toute sérénité. En effet, la perspective des difficultés liées à la gestion locative de son bien constitue toujours un frein à l’investissement dans l’immobilier locatif. 

Or, en achetant en loi Pinel, on a la possibilité de faire appel à des agences spécialisées qui s’occupent de gérer l’ensemble d’une résidence ou d’un lotissement. Les propriétaires ne s’occupent ni de la comptabilité ni de l’entretien des locaux.

Rennes, ancien Palais Universitaire Musée des beaux arts

Un investissement pour la retraite

Généralement, le profil type de l’investisseur en loi Pinel est un couple de personnes, ayant déjà un ou plusieurs biens à usage d’habitation. Souhaitant se constituer des revenus supplémentaires pour la retraite, ils cherchent un moyen de placer leur argent de manière sûre et sécurisée. Ils ne veulent pas de placement à risque et se tournent donc vers de l’immobilier.

Dans la conjoncture actuelle, de nombreux actifs sont inquiets pour leur retraite ou voudraient bien la prendre de manière anticipée sans souffrir de la perte de revenus.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.