L’énorme salaire de Didier Deschamps

Quel amoureux de ballon rond ignore Didier Deschamps, le joueur et entraîneur des Bleus au sourire mythique ? C’est grâce à beaucoup de travail, un mental d’acier et de longues années d’expérience que cette figure désormais emblématique du football français a propulsé son équipe en finale de la Coupe du monde 2018 en Russie et leur a permis de la remporter. Focus sur sa personne, son parcours et surtout son salaire.

Quelle histoire se cache derrière ce calme et cette simplicité ?

Didier Deschamps est en quelque sorte l’âme d’une équipe. Jamais très bavard ni expressif, il fait plus preuve de réflexion que de paroles en l’air.

L’énorme salaire de Didier Deschamps
Didier Deschamps, ancien joueur et entraîneur des bleus pour le mondial de 2018.

Il voit le jour en octobre 1968, le 15 à Bayonne. Très jeune, il découvre déjà son engouement pour le sport, en s’adonnant d’abord au rugby avant de découvrir sa véritable passion : le football.

Il intègre alors le club de foot d’Aviron Bayonnais où il a pu développer peu à peu son talent et trouver sa place de prédilection sur le terrain : milieu défensif et récupérateur.

Il gravit marche par marche les échelons et son talent lui vaut enfin un recrutement professionnel au club du FC Nantes, en 1983. Sa carrière démarre alors véritablement chez les jaunes et verts.

En 1985, il fait la rencontre de Claude, sa future femme et la future mère de leur enfant unique, Dylan.

Il sera ensuite amené à être transféré au club de l’Olympique de Marseille, à la Juventus de Turin, à Chelsea avant de terminer sa carrière à Valence. Il sera également sélectionné en équipe nationale, gagnant notamment la Coupe du Monde contre le Brésil en finale.

En tant qu’entraîneur, il va passer par de nombreux clubs comme Monaco, la Juventus de Turin ou encore Marseille avant de reprendre les rênes de l’équipe nationale suite au fiasco de 2010 en Afrique du Sud.

Il perd d’abord la finale de la Coupe d’Europe organisée en France en 2016 contre le Portugal, mais connaît ensuite une joie immense en remportant la Coupe du Monde en 2018 en Russie, victoire contre la Croatie au terme d’un match épique.

Malgré un palmarès bien fourni et une réputation qui le précède, Didier Deschamps se montre humble et se tient le plus possible loin des lumières des projecteurs tout en gardant son flegme qui lui est si spécifique.

De plus, il n’est pas du genre à dévoiler publiquement ni sa richesse engrangée durant des années de salaires mirobolants acquis dans ses deux carrières ni sa vie de famille qu’il tient le plus possible à l’écart de la pression médiatique.

Quel est son parcours en tant que joueur ?

Début professionnel au FC Nantes

Le FC Nantes a permis à Didier Deschamps de découvrir pour la première fois le milieu professionnel. Il signe pour le club en 1983 en tant que joueur de réserve, puis remplaçant. Il met à peine 2 ans pour intégrer à l’équipe titulaire.

Si sa technique balle au pied est loin de celle des grandes stars du football, il possède en revanche un rapport poids/taille exceptionnel qui lui confère un excellent volume physique ainsi qu’une endurance et un mental en acier.

Il devient très vite un pilier du milieu de terrain des Canaris et fait la rencontre de son futur meilleur ami, Marcel Desailly. Les deux futurs champions du monde ne gagneront aucun trophée dans ce club, mais auront développé une amitié sans faille et qui perdurera jusqu’à aujourd’hui.

Véritable tremplin pour sa carrière, le FC Nantes voit ensuite son protégé s’envoler vers un club plus grand avec de grandes ambitions : l’Olympique de Marseille.

Il a gardé pour lui toute information sur sa rémunération dans ce club.

L’énorme salaire de Didier Deschamps
Didier Deschamps a débuté sa carrière dans le club FC Nantes.

L’Olympique de Marseille : l’envol de l’enfant prodige

En 1989, à 21 ans à peine, Didier Deschamps se fait transférer à Marseille avec des promesses d‘une carrière magique remplie de titres.

Toutefois, il a beaucoup de mal à s’intégrer au groupe et finit par être prêté au grand rival bordelais durant la saison 1990-1991. Son passage aux Girondins de Bordeaux n’a pas donné un coup de boost au club qui termine modestement 10e du championnat.

De retour au club pour la prochaine saison, il gagne la confiance des dirigeants et de l’entraîneur et quand la sauce commence peu à peu à prendre, l’alchimie se met en place entre les joueurs et Marseille remporte le championnat de France en 1992, tout comme la « coupe aux grandes oreilles » en 1993.

Il a tenu dans le plus grand secret le montant exact de sa rémunération mensuelle ou annuelle à l’Olympique de Marseille.

La Juventus de Turin : la confirmation du talent

En 1994, Didier Deschamps quitte la France et s’envole en direction de l’Italie, chez la Vieille Dame. Club qui attire les trophées et le succès, la Juventus lui permet dès sa première année de goûter à la joie d’être champion d’Italie, vainqueur de la Coupe d’Italie et finaliste de la Coupe de l’UEFA.

L’année suivante sera davantage faste avec une victoire finale en Ligue des Champions contre l’Ajax. En 5 ans, il aura accumulé une quantité quasi innombrable de trophées et de coupes.

Un certain Zinédine Zidane l’y a rejoint en 1996 pour former un duo de choc en Italie alliant caractère et technicité.

Comme dans ses autres clubs, il n’a pas tenu à affirmer combien il gagne.

1998 – 2000 : apogée d’une carrière en Bleu

1998 est l’année de la consécration ultime pour Didier Deschamps et l’équipe de France durant leur mondial. Grâce à un parcours quasi Sans-Faute et une finale à sens unique contre le Brésil, Desch,  le capitaine emblématique des Bleus soulève la coupe au terme des 90 minutes.

L’équipe de France repart pour l’assaut de l’Europe en 2000 en raflant également la coupe cette année-là.

Chelsea et Valence : derniers clubs en tant que joueur

L’avènement des années 2000 marque la fin de l’aventure en tant que joueur pour Didier Deschamps. Il signe un contrat de 1 an à Chelsea pour retrouver ses amis de longue date tels que Franck Leboeuf et Marcel Desailly.

Son dernier challenge se tourne vers Valence où il jouera très rarement, mais atteindra tout de même la finale de la Champions League avant de se faire battre par le Bayern.

Il tire enfin sa révérence et débute une nouvelle vie tout aussi passionnante. Ses rémunérations dans ces deux clubs n’ont pas été mentionnées ouvertement.

Quel est son parcours en tant qu’entraîneur et combien gagne-t-il comme rémunération ?

Monaco pour débuter

Sa carrière en tant que footballeur terminée, il se reconvertit immédiatement en tant qu’entraîneur. Il atterrit donc à Monaco où ses débuts sont très mitigés et où le club lutte même pour le maintien.

Il restructure quasiment le groupe et forme de nouvelles ossatures. La formule prend dès la saison prochaine et en 2003, il gagne la coupe de la Ligue. L’année suivante, Monaco se hisse même en finale de Champions League avant de se faire balayer par le FC Porto.

En 2005, il quitte la principauté pour aller à la rescousse de la Vieille Dame. Il n’a malheureusement pas fait connaître le montant de sa rémunération durant son séjour à la tête du club monégasque.

L’énorme salaire de Didier Deschamps
Deschamps a commencé sa carrière en tant qu’entraîneur à l’AS Monaco.

La Juventus de Turin pour sauver la Vieille Dame

À la Juve, il endosse le costume de sauveur face à une équipe en proie à la relégation en seconde division suite au scandale des matchs truqués.

Cette mission, il l’a parfaitement réussi en ramenant la Juventus parmi les « vivants » où elle y restera ensuite. Malheureusement, de nombreuses divergences au sein du club l’ont poussé vers la porte de sortie pour rester sans club plusieurs années.

Marseille pour des retrouvailles

En 2009, Didier Deschamps accepte de signer pour l’Olympique de Marseille en tant que coach. Il arrive surtout pour donner un coup de renouveau au club qui est en manque de résultat depuis quasiment 16 ans. Et ce sera chose faite, puisque les trophées vont se succéder.

Il remporte d’abord le championnat de France en 2010, ce qui n’était plus arrivé depuis belle lurette. Il ramène également 3 Coupes de la Ligue, ce qui fait de lui l’homme providentiel pour le club.

L’équipe de France pour l’histoire

Comme si c’était écrit d’avance, il prend la tête de l’équipe de France en 2012, encore comme sauveur d’une organisation chamboulée par les scandales de la Coupe du Monde de 2010. Se moquant de combien gagne-t-il en sélection par rapport à un club, il laisse son patriotisme le guider.

Il reconstitue petit à petit un groupe de jeunes talentueux et ambitieux français et les guide vers la finale de la Coupe d’Europe en 2016, perdue, certes, mais très prometteuse pour une équipe si jeune.

C’est en 2018 que ses protégés remportent la Coupe du Monde, comme un symbole 20 ans après son sacre en tant que joueur.

L’énorme salaire de Didier Deschamps
Deschamps a remporté deux fois la coupe du monde: en 1998 en tant que joueur et en 2018 en tant qu’entraîneur.

Quel est son salaire ?

Durant toute sa carrière, joueur ou coach, Didier Deschamps n’a jamais voulu clamer haut et fort sa rémunération salariale. Non pas qu’il avait des points à dissimuler, mais c’est surtout de par sa nature simple, humble et pudique. Son salaire en tant que joueur a d’ailleurs été rarement, voire jamais dévoilé au grand public et il devient ainsi difficile de connaître combien gagne-t-il réellement.

Concernant son cursus comme entraîneur, les données indiquent qu’il a engrangé environ 240 000 € par mois à l’Olympique de Marseille. Les chiffres exacts de son contrat à Monaco et à la Juve demeurent un secret complet.

Néanmoins, à ses débuts à la tête de l’équipe de France, il a perçu aux alentours de 2 millions € par an, indiquant une baisse notable par rapport à ce qu’il gagnait en club.

Après l’exploit de 2018 où l’équipe s’est vue couronnée du titre de championne du monde, Didier Deschamps a vu son salaire grimper jusqu’à 3,6 millions €, soit 300 000 € par mois, bonus et primes en plus.

Conclusion

Au final, l’argent n’a jamais été le plus grand motif de la carrière de Didier Deschamps, à l’époque où il était joueur ou depuis sa reconversion en tant que coach. Joueur modèle et personne qui donne le meilleur de lui-même sur ou en dehors du terrain, c’est également un excellent meneur d’hommes.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.