Vivre sans travailler, le grand rêve

Une Finlande qui souhaite expérimenter le revenu universel de 800 euros à 1 000 euros par mois, et où travailler pourrait même finir par devenir un choix… Un fonctionnaire payé 6 ans sans travailler à Cadix… Des personnes qui travaillent sans être payées… Des personnes payées pour voyager… Vivre sans travailler est peut-être le grand rêve de milliers d’êtres humains, mais déjà bien la réalité de certains. Alors, comment concrétiser ce souhait et avoir la possibilité de continuer à vivre sans avoir à travailler ? Est-ce vraiment possible ?

Voyager, un moyen de gagner sa vie sans presque rien faire

L’adage veut que celui qui ne veut pas travailler ne doive pas non plus se nourrir. Pourtant, au cœur du rythme éreintant imposé par l’évolution des mœurs et de la société universelle, plus d’un rêve grandement de jeter l’éponge et de vivre sans travailler. Utopie, réalité ou possibilité ?

Si vivre sans travailler est surtout réalisable pour les anciens travailleurs retraités, il existe tout de même certains moyens de vivre plus confortablement, mais qui nécessitent aussi malgré tout un minimum de travail. À défaut de pouvoir vivre sans rien faire, être payé pour voyager est bien courant. Cette idée s’adresse ainsi d’abord aux passionnés de voyage, aux personnes qui aiment découvrir de nouveaux horizons, aventurières et avides d’embrasser de nouvelles cultures. Des personnes comme les passionnés de photo. Photographes, que diriez-vous de lancer votre propre site Internet où vous exposerez les clichés immortalisés durant vos voyages ? Au fil du temps, votre travail pourrait ensuite consister à prendre des photos pour d’autres sites/personnes, si vous vous démarquez par votre travail évidemment.

Vivre en faisant le récit de vos voyages

Souvent, pour faire vivre un site ou un blog en ligne, les photos parlent d’elles-mêmes, cependant les récits viennent toujours intensifier le voyage du lecteur. Et à défaut de vivre sans totalement travailler, vous pouvez également proposer vos services auprès des hôtels/restaurants/sites de tourisme/sites de vacances. Le but ? Rédiger pour ces derniers, en tant que guide de voyage. Vous l’aurez compris : le travail est toujours présent et reste de grande envergure. Mais, au moins, cela vous permettra de voyager en même temps.

Et toujours dans la même idée, faire le tour du monde constitue aussi une manière plus agréable de gagner sa vie. Ici, votre travail consistera tout simplement à partager votre expérience de voyage, en partageant en ligne des photos de votre aventure, rédiger des anecdotes, faire l’éloge des endroits visités, bref en racontant de différentes manières votre périple aux différents endroits imposés par votre recruteur.

Vivre sans travailler en voyageant est possible

Une année sabbatique pour vivre sans travailler

À défaut de pouvoir vivre sans travailler, notamment si la retraite paraît encore loin, vous pouvez également envisager une année sabbatique ou plus, pour vivre sans rien faire le temps de quelques mois. Cependant, une année sabbatique vous coûtera de l’argent : une année de salaire précisément. Ainsi, si durant cette année de pause que vous vous accordez vous n’envisagez pas de travailler, avant de vous lancer, il vous faudra au moins calculer : ce que cette année de repos vous coûtera en l’occurrence, toutes vos dépenses comprises. Puis, il vous faudra aussi notamment opter pour les meilleurs moyens d’épargne avant d’entamer votre période de vacances, afin de mieux préserver les finances, qui vous serviront une fois votre pause annuelle achevée.

Sinon, que pensez-vous de la déclaration de la Finlande, de vouloir expérimenter un revenu universel, équivalant à une allocation de base de 1 000 euros environ, et qui sera versé inconditionnellement à tous ses citoyens ?

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.